Restons en contact !

Métropole

Suppression de la « taxe Estrosi », présidence tournante: Le RN veut une « autre voie » pour la Métropole Nice Côte d’Azur

Le Rassemblement national et la Droite populaire (le mouvement fondé par l’ex-LR Thierry Mariani) lancent un « label commun » pour porter un « véritable projet d’alternance à l’échelle métropolitaine ». 

Publié

le

Conférence de presse donnée à l'occasion de la présentation du label "Une autre voie pour la Métropole - équilibre et équité"

POLITIQUE — « Une autre voie pour la Métropole – équilibre et équité », c’est le nouveau label derrière lequel les candidats soutenus par le Rassemblement National et la Droite Populaire dans les communes de la Métropole vont se ranger.

LIRE AUSSI… Transports, environnement: Philippe Vardon (RN) livre ses premières propositions

Philippe Vardon, candidat à la municipale niçoise, et Bryan Masson, à Saint-Laurent-du-Var, expliquent que ce label veut porter « un véritable projet d’alternance, alors que la Métropole s’impose désormais dans l’action de chacune de ces 49 communes ».

Tous deux dénoncent la « passivité » d’une partie des maires, qui se comporteraient « davantage en adjoints de Christian Estrosi qu’en élus libres ».

LIRE AUSSI… Philippe Vardon (RN): «À Nice, les jeunes Français sont minoritaires parmi les immigrés dans certains quartiers»

Les candidats d' »Une autre voie pour la Métropole » porteront, notamment, trois mesures fortes « au nom de l’équilibre et l’équité ».

« Plus juste » répartition des subventions

La première, la suppression de la « Taxe Estrosi » (2018): en ramenant le taux de l’impôt métropolitain à 0%.  Celui-ci aurait « fait exploser la taxe foncière de toutes les communes » ces derniers mois.

Ils défendront également une plus « juste répartition » des aides financières entre les communes. En résumé, les candidats RN reprochent aux subventions d’être dirigées pour leur majorité vers Nice et ses grands travaux plutôt que vers les autres communes.

Enfin, plus original, le projet prévoit une présidence tournante de la Métropole, avec l’élection d’un nouveau président chaque année.

Notre sujet, c'est vous. Mordant et malicieux, passionné mais pas naïf, engagé mais pas militant : Rivieractu est un magazine de société sur la Côte d'Azur.

Lire la suite
Publicité
Commentez cette news

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Environnement

Label « Territoire engagé »: quelles communes des Alpes-Maritimes ont été récompensées pour leur combat pour l’environnement?

27 des 65 collectivités labellisées « Territoire engagé pour la nature » (TEN) font partie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, faisant d’elle la plus distinguée du classement. Les premières communes ont été dévoilées en juin, les lauréats ont été récompensés le 22 novembre.

Publié

le

Rédigé par

Label «Territoire engagé»: quelles villes azuréennes ont été récompensées pour leur combat pour l'environnement?
Photo : Steven Lek

ENVIRONNEMENT — Rien que dans les Alpes Maritimes, plus de 5 collectivités sont reconnues « Territoire engagé pour la nature ».

Initié par le ministère de la Transition écologique et solidaire et Régions de France, avec la contribution de l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau, ce label est l’une des actions phares du plan biodiversité.

Il vise à « faire émerger, reconnaître et valoriser des projets de territoire en faveur de la protection et la restauration de la biodiversité

Pour candidater, les collectivités ont dû définir un « programme d’actions » transversal à l’ensemble de leurs politiques publiques et pluriannuel.

Leur dossier a été analysé par un jury régional composé a minima de la Région, de la DREAL, de la direction régionale de l’AFB, de l’Agence de l’eau, de l’Agence régionale pour la biodiversité quand elle existe, et du Département.

Pour la palmarès 2019, on retrouve les communes maralpines de Villeneuve-Loubet, Saint-Jeannet, Saint-Laurent-du-Var et Vence.

Au niveau 4, on retrouve la Métropole Nice Côte d’Azur,  présente aux côtés de villes comme Miramas (13) ou Avignon (84).

Une excellente nouvelle pour la Métropole azuréenne qui obtient un très bon classement en raison notamment de son « respect de la biodiversité », et un encouragement dans ses différentes actions, malgré des critiques récurrentes sur la mauvaise qualité de son air ou la controverse récente concernant la possible extension de son aéroport.

Lire la suite

À la une

[CARTE] Métropole Nice Côte d’Azur : les prix de l’immobilier grimpent encore

Publié

le

Rédigé par

[CARTE] Métropole Nice Côte d'Azur : les prix de l'immobilier grimpent encore
Vue de Nice, promenade des Anglais, côté ville. Illustration. Photo : Hadrien Acaldi

Dans la métropole Nice Côte d’Azur, les prix des appartements ont encore augmenté sur un an.

ÉCO — Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix des appartements ont augmenté de 1,7% depuis un an dans la métropole Nice Côte d’Azur. Pas d’augmentation pour les maisons.

Pour un appartement, il faut compter environ 4.126€/m2 quant il faudra débourser 5.074€/ pour une maison, parmi les prix les plus élevés de France.

Derrière le Grand Paris (7.209€/m2 et 5.628€/m2) et Lyon (4.131€/m2 et 4.899€/m2), Nice reste donc l’une des métropoles les plus chères du pays.

En France, il faut compter en moyenne 3 472€/m2 pour acheter un logement. Les tarifs ont progressé de 8% en cinq ans.

Sur les 3 derniers mois, la demande a baissé et les prix reculent (-0,5% au total, -0,4% sur les appartements, -0,8% sur les maisons).

© DR

Lire la suite

3 questions

À Nice, un plan de 350 millions pour la rénovation des quartiers prioritaires

Publié

le

Rédigé par

3 QUESTIONS — La Métropole annonce un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros dans la rénovation de plusieurs quartiers prioritaires de Nice, sur la période 2020-2025. Voici ce qu’on peut retenir de cette annonce.

Quels quartiers sont concernés?

Le Métropole a annoncé la poursuite de la requalification (c’est-à-dire la rénovation, la réhabilitation) des quartiers de l’Ariane et des Moulins ainsi que le lancement de celle des Liserons.

490 millions ont déjà été injectés depuis 2010 dans la transformation des Moulins, de Pasteur, de l’Ariane et du centre (gare). « Les résultats sont là, les quartiers qui ont bénéficié de ces projets ont changé d’image » se félicite Christian Estrosi.

En quoi consiste le plan?

Dans le quartier des Moulins l’offre de logements va être « diversifiée » via un nouvel investissement de 128,8 millions d’euros. 235 logements locatifs sociaux vont être démolis et 280 logements en accession sociale créés, 750 logements de Côte d’Azur Habitat vont être renovés.

Une résidence universitaire et une résidence pour seniors vont être construites, trois groupes scolaires vont être restructurés et 1.500 m² de commerces de proximité créés.

L’Ariane va bénéficier des investissements les plus importants : 168 millions d’euros.

Plusieurs espaces publics, comme les berges du Paillon et la place des Sitelles vont être rénovés, le quartier va accueillir une recyclerie et une régie de quartier et bénéficier d’une meilleure desserte avec le transport en commun en site propre. 326 logements vont être détruits.

Nouveau venu dans les quartiers considérés comme prioritaires par ce genre de plan, les Liserons vont bénéficier de 49.3 millions d’euros d’investissement. Objectif : « désenclaver » le quartier et améliorer les conditions de vie dans l’habitat existant.

Un nouveau carrefour va être aménagé ainsi qu’un nouvel espace public ou bout de l’impasse, l68 logements sociaux vont être démolis. 532 logements sociaux vont être, pour partie, requalifiés.

Qui finance?

Ce Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU) qui porte sur la période 2020-2025 représente donc au total plus de 350 millions d’euros d’investissement financés par les bailleurs (83,7 M€), la Métropole (58,6 M€), la ville de Nice (55,8 M€), l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) (49,6 M€), le Conseil régional (6,7 M€) et Action Logement, la Caisse des Dépôts et l’Agence nationale de l’habitat (3,9 M€).

Lire la suite

Suivons-nous !

🔥 C’est populaire