Restons en contact !

Faits divers

« Racisme ordinaire »: A Charleville-Mézières, la mosquée taguée de croix gammées

Publié

le

"Racisme ordinaire": A Charleville-Mézières, la mosquée taguée de croix gammées
Twitter : @Boris_CM2014 / A Charleville-Mézières, la mosquée taguée de croix gammées

Le site de la construction d’une mosquée à Charleville-Mézières a été dégradé par des inscriptions haineuses, dans un contexte d’augmentation des actes anti-musulmans.

« Il y a cette ambiance, au niveau national, comme si on autorisait à déverser sa haine », confie à l’AFP une mère de famille de 37 ans.

Elle déplore les croix gammées et les insultes inscrites sur la mosquée en construction en bordure de Charleville-Mézières.

Découvertes jeudi, « ces inscriptions ont été effacées par les services municipaux… avant d’être reproduites dimanche ».

« Ce qui s’est passé, je me dis que c’est une conséquence de la stigmatisation d’une partie de la population, tellement ça monte », poursuit cette musulmane pratiquante. « Ca ne m’étonne même plus, c’est presque comme si ça avait été autorisé ».

L’Association de la mosquée et du centre culturel des Ardennes n’a pas voulu commenter en longueur ce qu’elle appelle des « dérapages » : « Ca nous rend tristes… On espère des jours meilleurs » a-t-elle sobrement regretté.

— Préfet des Ardennes (@Prefet08) October 27, 2019

Depuis la pose de la première pierre, en novembre 2011, le chantier a été la cible d' »actes de malveillance » à six reprises.

La construction de l’édifice religieux qui représente un budget de 4,5 millions d’euros, progresse lentement, en fonction des dons adressés par les fidèles, qui constituent l’unique source de financement du projet.

Pour éviter toute nouvelle dégradation, les autorités ont pris des mesures : une caméra de vidéo-surveillance a été installée et les patrouilles de police se font régulières.

« Ce sont des inscriptions racistes, injurieuses, haineuses. Les auteurs violent la loi, ils méritent d’être poursuivis et j’espère qu’ils seront interpellés », déclare Boris Ravignon, maire LR de la ville. « Quel que soit le contexte national, on est sur des faits qui ne doivent plus intervenir ».

Selon des chiffres du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) en 2018 en France, il y aurait eu 676 actes islamophobes, soit une augmentation de 52% sur un an.

Notre sujet, c'est vous. Mordant et malicieux, passionné mais pas naïf, engagé mais pas militant : Rivieractu est un magazine de société sur la Côte d'Azur.

Lire la suite
Publicité
Commentez cette news

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits divers

Trafic de drogue : un jeune homme de 22 ans abattu d’une rafale de fusil d’assaut à Marseille

10 hommes ont été tués l’année dernière à Marseille pour les mêmes raisons

Publié

le

Rédigé par

Photo : Camilo Jimenez

TRAFICS — Il n’avait clairement aucune chance. Cette nuit, vers 00h45, un jeune de 22 ans a été la cible d’une rafale d’arme lourde dans une rue du 14e arrondissement de Marseille.

Touché à trois reprises, dont « une fois en pleine tête » comme le rapporte La Provence, il n’a pas pu être sauvé par les secours.

L’arme utilisée, une kalachnikov, et le lieu du crime, chemin du Merlan, à la Rose, un quartier ravagé par les trafics, font pencher la police vers l’hypothèse du règlement de comptes.

Premier meurtre lié à la drogue de 2020?

La victime n’est pas connue des services de police, hormis pour des « petits délits routiers ».

La PJ de Marseille, chargée de l’enquête, devra déterminer les motifs précis du meurtre.

Si la thèse du règlement de comptes est confirmée, il s’agirait du premier décès de l’année autour du trafic de stupéfiants dans la cité phocéenne.

En 2019, dix hommes y sont morts dans des règlements de comptes, selon un décompte de la préfecture de police.

Lire la suite

Faits divers

Fusillade en pleine rue à Nice : deux blessés aux Moulins

La brigade criminelle de la Sûreté départementale est chargée d’enquêter

Publié

le

Rédigé par

Photo : René Mentschke

BRÈVE/FAITS-DIVERS — Des coups de feu ont retenti hier, mercredi soir, vers 20h30, au 60, boulevard Paul-Montel, dans le quartier des Moulins près du commissariat.

Deux hommes ont été blessés. L’un, âgé de 38 ans, a été atteint au bras et transporté à l’hôpital Pasteur par les sapeurs-pompiers, d’après nos confrères de Nice-Matin.

Le deuxième blessé, 28 ans, a été admis dans une clinique de Saint-Laurent-du-Var.

DR

Le suspect est en fuite et une enquête vient d’être ouverte.

Nice-Matin souligne que « cet événement n’est pas sans rappeler la tentative de meurtre survenue le 25 novembre dans ce même quartier ».

LIRE AUSSI… Nice: SOS Médecins suspend ses interventions aux Moulins après la violente agression d’une jeune médecin cette nuit

Lire la suite

Faits divers

Affaire Weinstein : le chauffeur cannois du violeur présumé veut être entendu par la justice américaine

À l’extérieur de la voiture, le chauffeur, à l’intérieur, Weinstein avec une jeune actrice « en train de crier ».

Publié

le

Rédigé par

Harvey Weinstein : son ex-chauffeur fait des déclarations chocs dans "Balance ton post" sur C8

Harvey Weinsten a « bousillé sa vie ».

Pendant six ans, le Cannois Mickaël Chemloul a été le chauffeur du producteur américain actuellement jugé à New York.

Invité de nos confrères de France Bleu Azur ce mardi 7 janvier, il a affirmé avoir assisté à des scènes violentes dont il voudrait aujourd’hui témoigner devant la justice.

Cette « expérience traumatisante », il l’avait déjà évoquée dans un livre, « Le démon de la Croisette » (édition Baker Street), ainsi que dans Balance ton post sur C8 en novembre 2018.

Selon Mickaël Chemloul, Harvey Weinstein se comportait si mal à l’arrière de sa limousine qu’il lui est arrivé de se dire: « il est sans doute en train de la violer ». 

Il n’avait pas réagi pour autant, comme tout le milieu du cinéma, dont beaucoup de pontes étaient au courant des dérapages gravissimes de l’empereur d’Hollywood.

Le chauffeur lui-même recevait des coups, assure-t-il.

Une première plainte, en France, a été classée sans suite. Aujourd’hui, il a déposé une assignation au civil à New York et se dit « prêt à témoigner » devant un juge américain.

Lire la suite

🔥 C’est populaire