Restons en contact !

Environnement

Nice: le gouvernement soutient l’extension de l’aéroport, « on ment aux gens » lui répond le Collectif citoyen 06

Publié

le

Nice: le gouvernement soutient l'extension de l'aéroport, "on ment aux gens" lui répond le Collectif citoyen 06
Illustration DR

Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari estime que le projet d’extension est « cohérent » et affirme que l’aéroport de Nice a atteint sa limite, malgré les controverses.

ENVIRONNEMENT — Le gouvernement a affirmé soutenir l’extension auprès de l’AFP le 5 novembre, au lendemain du lancement de l’enquête publique sur ce chantier qui suscite un début de controverse.

« Cela se fait en parfait soutien avec les élus pour atteindre la capacité d’accueil de 18 millions de passagers », soit 4 millions supplémentaires, a défendu le secrétaire d’État, qui estime que l’aéroport a atteint sa limite.

L’enquête publique (dont l’avis est consultatif) doit s’achever le 25 novembre. Le préfet validera ou non le permis de construire en décembre.

L’Autorité environnementale a relevé « des insuffisances significatives sur la prise en compte des thématiques gaz à effet de serre, sur la qualité de l’air et les nuisances sonores liées à l’accroissement prévisible du trafic aérien », dans un avis rendu au début de l’été.

« Plus de pollution, plus d’inconfort »

« On ment aux gens », s’est emporté auprès de l’AFP Thierry Bitouzé, du Collectif citoyen 06 (Le « lobby citoyen pour un territoire durable ») cité par le magazine Le Point.

D’après lui, le projet apportera « plus de pollution, de bruit et d’inconfort ».

« On n’a rien contre le tourisme, mais cette volonté de massifier le tourisme au détriment des gens qui vivent ici est insupportable », développe-t-il.

L’arrivée de nouveaux passagers induirait une forte hausse du nombre de voitures présentes à Nice, une ville qui « se classe déjà 99e sur 100 (communes de plus de 50 000 habitants) en France pour la qualité de l’air » et compte « 500 morts prématurées par an à cause de la pollution aux particules fines » dénonce encore le Collectif.

Privatisé depuis 2016, l’aéroport est contrôlé à 64 % par un consortium associant la société italienne Atlantia, EDF Invest et Monaco. Le tour de table inclut la chambre de commerce et d’industrie de Nice (25%) et les collectivités locales.

Rivieractu est une source certifiée Google News. Suivons-nous sur Twitter et sur Facebook

Notre sujet, c'est vous. Mordant et malicieux, passionné mais pas naïf, engagé mais pas militant : Rivieractu est un magazine de société sur la Côte d'Azur.

Publicité
Commentez cette news

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🔥 C’est populaire