Restons en contact !

Municipales 2020

Municipales: L’ancien maire de Nice Jacques Peyrat candidat sur la liste RN de Philippe Vardon

Dans le fauteuil de premier magistrat, il a fait baisser la dette de la Ville, et lancé les travaux du tramway, parmi d’autres réalisations

Publié

le

Photo: Capture écran Youtube/DR

MUNICIPALES 2020 — C’est un retour inattendu, qui ne manquera pas de faire parler dans la capitale azuréenne.

Jacques Peyrat, ancien sénateur-maire de Nice (1995-2008), occupera la dernière place sur la liste « Retrouver Nice » conduite par Philippe Vardon et soutenue par le Rassemblement National et la Droite Populaire.

« C’est un véritable honneur pour moi que ce soutien. J’ai beaucoup d’estime pour Jacques Peyrat, qui est un homme de convictions et fut un grand maire de Nice » a développé le candidat du RN.

Avant de glisser un tacle au maire sortant : « Il est d’ailleurs injuste – et assez inélégant – que son successeur n’ait jamais daigné lui rendre le moindre hommage pour le travail accompli! »

Place symbolique

« La présence de Jacques Peyrat à la place d’honneur symbolise le passage de flambeau entre celui qui a été maire de Nice pendant 13 ans et celui qui pourrait le devenir dans 3 semaines » veut croire M. Vardon, crédité de 13 à 20 points dans les derniers sondages.

La 69ème place est souvent une position utilisée pour faire passer un message. À Rennes, sur la liste France insoumise, elle est occupée par un chat, symbole de la lutte pour la cause animale. À Nice, chez les écolos, elle a été proposée au célèbre apnéiste Guillaume Néry.

Proche du FN depuis les années 1970

S’estimant trahi par Christian Estrosi qui s’est présenté contre lui (malgré, dit-il, la promesse du contraire), Jacques Peyrat est un critique acharné de l’équipe en place. Il a été maire de Nice pendant douze ans, de juin 1995 à mars 2008, avant de faire une tentative de retour (peu éclatante) pour l’élection de 2014.

Dans le fauteuil de premier magistrat, il a fait baisser la dette de la Ville, et lancé les travaux du tramway, parmi d’autres réalisations. Il a été adhérant du Front national dès 1973, avant de prendre ses distances juste avant l’élection de 1995.

« Les électeurs du Front national savent que, au fond de moi, sur le plan des grandes valeurs nationales, ils me trouveront toujours à leurs côtés, je n’ai pas changé » avait-il toutefois assuré à l’époque.

Rivieractu est une source certifiée Google News. Suivons-nous sur Twitter et sur Facebook

Notre sujet, c'est vous. Mordant et malicieux, passionné mais pas naïf, engagé mais pas militant : Rivieractu est un magazine de société sur la Côte d'Azur.

Suivons-nous !

Partenaires

Rivieractu partenariat Azur TV

🔥 C’est populaire