Restons en contact !

Intempéries

Intempéries dans le Sud-Est: «Nous payons fortement l’urbanisation anarchique» reconnaît le directeur des territoires et de la mer

Le directeur départemental des territoires et de la mer, Serge Castel, revient sur les lourdes conséquences de la bétonisation après deux week-ends d’intempéries dans le département des Alpes-Maritimes.

Publié

le

Intempéries dans le Sud-Est: «Nous payons fortement l'urbanisation anarchique» reconnaît le directeur des Territoires et de la mer
Photo : Photo Sdis06

NICE & RÉGION — « Nous payons fortement l’urbanisation de l’après-guerre aujourd’hui » Trop de béton, tue la béton. C’est au micro de France Bleu Azur que Serge Castel reconnait que de lourdes fautes ont été commises au niveau des constructions sur le territoire azuréen pendant de trop nombreuses années. « Le département des Alpes-Maritimes s’est développé de façon anarchique.»

« À Grasse et à Cannes, nous avons interdit la constructibilité dans les secteurs à risque d’inondation » Un pas en avant certes, mais peut mieux faire. Certaines constructions doivent être « déconstruites » selon le directeur de la DDTM 06.

« Les projets de déconstructions se font sur la Brague, la vallée de Biot, nous sommes engagés à
renaturer la Brague pour que l’estuaire puisse absorber toutes les eaux qui arrivent » avant de développer : « il faut mixer le tertiaire, le logement et permettre la non-urbanisation des terres autour pour avoir de l’agriculture et des espaces naturels. »

Inondations : Christian Estrosi appelle à « débétoniser et perméabiliser les sols » https://t.co/V4SbiijMeR pic.twitter.com/asPcE5cuHj

— TF1LeJT (@TF1LeJT) December 3, 2019

Invité ce matin sur LCI, le maire de Nice Christian Estrosi a également appelé à « débétoniser et perméabiliser les sols.»

Passée par le magazine culturel varois Bah Alors et le site d'information Les Carnets Santé. Diplômée de l'EDJ Nice en journalisme - informations générales (promotion Marc-Olivier Fogiel).

Environnement

«Météo extrême» et catastrophes climatiques: la France dans les pays les plus risqués

La France se classe 15ème sur 183 des pays les plus « à risque ». Une information révélée par une enquête de Germanwatch. L’Hexagone se trouve ainsi au même niveau que Madagascar, l’Inde ou encore le Bangladesh.

Publié

le

Rédigé par

«Météo extrême» et catastrophes climatiques: la France dans les pays les plus risqués
Photo : Pe.pr de Ré

ENVIRONNEMENT — En France, il y a Paris et sa magnifique Tour Eiffel, Nice et sa promenade des Anglais ou encore Lyon et sa très belle place Bellecour. Des images de carte postale, d’un pays bien paisible.

Paisible ? Pas tant que cela. Au delà des clichés touristiques de notre pays, l’enquête menée par Germanwatch est là pour nous rappeler que notre pays est le quinzième le plus exposé dans le monde aux « phénomènes météorologiques extrêmes ».

Selon cette ONG, plus de 500.000 individus ont perdu la vie dans les vingt dernières années sur l’ensemble du globe en raison de ces milliers d’évènements climatiques hors du commun.

La France est très haute dans ce classement en raison des canicules mortelles vécues dans le pays en 2003 (il y avait eu 15.000 décès), en 2006 (1.800) et plus récemment en 2018 (1.500).

Des tempêtes exceptionnelles

La tempête Xynthia est bien là pour nous la rappeler (photo ci-haut). En 2010, 53 personnes avaient perdu la vie en raison de l’imperméabilité des sols et des dégâts considérables avaient été recensés avec plus d’un demi-million d’habitants touchés.

Sept personnes sont décédées ces derniers jours en raison des intempéries dans le Sud-Est. Le Var avait été particulièrement touché en juin 2010 avec plus de 27 décès liés aux inondations.

D’après Guillaume Séchet, météorologue cité par Le Parisien, cela ne devrait pas forcément s’améliorer dans les années à venir : « À cause du réchauffement climatique, on estime que la France subira, d’ici 2100, environ 20% d’épisodes méditerranéens en plus. L’imperméabilisation des sols étant de plus en plus importante et la pression démographique en augmentation dans ces régions. » a-t-il expliqué.

Avant d’ajouter, peu optimiste. « Les conséquences de ces phénomènes extrêmes seront à terme plus dramatiques qu’il y a quelques années. »

Lire la suite

Intempéries

Intempéries dans le Sud-Est: le corps de la femme de 61 ans retrouvé dans le Var, le bilan atteint sept morts

Les services de secours et de sécurité ont découvert, mercredi 4 décembre, son corps, au niveau de la plage des Canoubiers à Saint-Tropez (Var). 

Publié

le

Rédigé par

Photo : AFP / Valérie Hache

INTEMPÉRIES — Le bilan des intempéries dans le Sud-Est s’alourdit.

Les services de secours ont découvert, ce mercredi 4 décembre, un corps, au niveau de la plage des Canoubiers à Saint-Tropez (Var).

Il s’agit bien de la femme de 61 ans portée disparue à Grimaud.

Cette découverte porte à sept le nombre de décès survenus au cours des pluies violentes et des inondations qui ont touché dimanche le Sud-Est, et plus particulièrement le Var et les Alpes-Maritimes.

Trois personnes sont donc mortes dans le Var. Un berger, à Saint-Paul-en-Forêt, et le propriétaire d’une pension pour chevaux qui tentait de sauver ses bêtes, à Fréjus, ont été emportés par les eaux.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, une femme a également été retrouvée morte dans sa voiture.

Enfin, dans les Bouches-du-Rhône, trois secouristes sont morts dans le crash de leur hélicoptère, qui s’est écrasé près de Marseille alors qu’ils devaient aller aider des victimes des intempéries.

Emmanuel Macron doit assister vendredi avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner à une cérémonie d’hommage, organisée sur la base de la sécurité civile de Nîmes-Garons.

Lire la suite

Intempéries

Cinq morts, évacuations et écoles fermées: Le point sur les intempéries dans le Sud-Est

La décrue est en cours ans le Var et les Alpes-Maritimes, mais « les niveaux d’eau restent élevés et les débordements significatifs »

Publié

le

Rédigé par

Cinq morts, évacuations et écoles fermées: Le point à 8h sur les intempéries dans le Sud-Est
Une de Nice-Matin ce lundi 2 décembre.

En bref ce matin

  • Le nouveau week-end d’intempéries dans le sud-est de la France a emporté cinq personnes : deux ont perdu la vie dans les eaux et trois secouristes sont décédés dans un accident d’hélicoptère. 
  • La vigilance rouge a été levée par Météo France lundi 2 décembre au matin, mais le Var, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône restent en vigilance orange pluie-inondation.

Le pic de l’épisode pluvieux est désormais passé, mais « une vigilance importante doit être maintenue », estime Météo France.

La décrue est en cours ans le Var et les Alpes-Maritimes, mais « les niveaux d’eau restent élevés et les débordements significatifs », précise la préfecture du Var.

Un crash d’hélicoptère

Trois secouristes sont morts  dans le crash de leur hélicoptère ce dimanche 1er décembre. L’appareil de la sécurité civile, qui avait décollé de Marignane, devait se rendre au Luc-Le Cannet (Var) pour une mission de reconnaissance et de sauvetage.

▪️#Drame ▪️ Une infinie tristesse nous empare ce matin avec ce terrible #crash de l’hélicoptère de @SecCivileFrance dans lequel 3 de nos collègues sont décédés. pic.twitter.com/m9X4txz7GN

— Sapeurs-pompiers 06 (@sdis_06) December 2, 2019

« Malgré l’engagement d’importants moyens de recherche déclenchés dans le cadre du plan Sater, les trois occupants de l’hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1h30 du matin à proximité de la commune du Rove (Bouches-du-Rhône) », a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Il s’agit du pilote, de son copilote et d’un pompier du service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône.

2 civils morts dans le Var

Une personne est décédée à Fréjus : la victime, propriétaire d’une pension pour chevaux, « voulait veiller sur ses animaux et a été emportée par les eaux », a rapporté la préfecture du Var.

🔺 #VigilanceRouge 🔺 Des #pompiers engagés en permanence pour vous secourir, vous protéger, vous sauver.#NousSommesPompiers06 pic.twitter.com/tjOd97dROu

— Sapeurs-pompiers 06 (@sdis_06) December 1, 2019

Un autre corps a été retrouvé à Saint-Paul-en-Forêt (Var). La disparition de l’homme, un berger, avait été signalée dans la soirée. Il a été retrouvé dans son 4×4.

Pas d’école, reprise dans les transports

Dans les Alpes-Maritimes, plus de 50 établissements scolaires sont fermés lundi. Il n’y a pas de transports scolaires à Cannes, Mandelieu et Pégomas.

De nombreux axes sont inondés. Les lignes de bus régionales sont « partiellement suspendues

L’autoroute A8 est rouverte dans les deux sens de circulation entre l’Italie et Aix-en-Provence, pour tous les véhicules, comme l’indique Vinci, et le trafic a repris à l’aéroport de Nice Côte d’Azur.

Dans le Var, plusieurs segments de routes sont coupés à la circulation notamment sur les RD268, RD68, RD25, RD562 et RD7.

Le trafic des trains a repris lundi matin entre Toulon et Vintimille, après avoir été interrompu hier après-midi. La SNCF avertit toutefois sur « quelques retards

À Cannes, la gare est inondée, comme le quartier de La Bocca, rapporte France Bleu.

Coupures d’électricité

À 1h30 cette nuit, 2.731 foyers étaient privés d’électricité dans le Var, d’après les infos la préfecture.

Ce lundi matin, 620 foyers le sont toujours dans les Alpes-Maritimes, dont 500 à Mandelieu-La-Napoule.

Les évènements sportifs et culturels sont annulés dans tout le département.

Évacuations

Une centaine de personnes au moins ont été évacuées à Pertuis (Vaucluse), après une montée des eaux de l’Eze. Environ 230 personnes l’ont été à Cannes, Mandelieu et Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), une cinquantaine au Muy et d’autres à Fréjus (Var).

Dans le Var, les Alpes-Maritimes et le Vaucluse, plusieurs lieux d’accueil ont été ouverts aux personnes évacuées, notamment à Pertuis, au Muy, à Grimaud, Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Cannes, Antibes, Mandelieu-la-Napoule ou Biot.

Dans le Var, 117 personnes ont été mises à l’abri ou hébergées.

À 6 heures, les pompiers du Var avaient effectué 153 interventions, selon leurs propres chiffres.

Lire la suite

🔥 C’est populaire