Restons en contact !

À la une

En France, une personne sur cinq ne mange pas à sa faim

« Ces chiffres sont en perpétuelle hausse »

Publié

le

Dans ce contexte, la pauvreté augmente également en Région Sud Paca. 156.500 foyers sont allocataires du RSA (revenu de solidarité active), un tiers des personnes accueillies par le Secours Catholique en 2018 perçoivent moins de 200 euros par mois. Photo: illustration, DR

SOCIAL — Un constat effrayant. En France, une personne sur cinq ne mange pas à sa faim, tandis que 21% des Français ont « du mal à prendre trois repas par jour, faute de moyens financiers ».

Selon l’INSEE, 14,7% de la population (plus de 9 millions de personnes) avait un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté en 2018. Soit une augmentation de 0,6 point par rapport à 2017.

Les inégalités ont également augmenté l’an dernier. La masse des niveaux de vie détenue par les 20% de personnes les plus aisées est désormais 4,4 fois plus importante que celle détenue par les 20% les plus modestes…

Nos confrères de France Culture ont consacré un reportage choral au sujet de la précarité et du sentiment de faim. Dans le podcast, que vous pouvez écouter ici, un professeur des écoles de Marseille raconte comment une fillette de 13 ans en est arrivé à lui « voler » son goûter dans son bureau, faute de pouvoir se nourrir chez elle.

Une femme sans emploi, qui vit avec 370 euros dans un hôtel social, raconte, elle, les fins de mois difficiles, où elle est contrainte de donner pour seul repas à ses enfants du pain et de la mayonnaise.

Dans ce contexte, la pauvreté augmente également en Région Sud Paca. 156.500 foyers sont allocataires du RSA (revenu de solidarité active), un tiers des personnes accueillies par le Secours Catholique en 2018 perçoivent moins de 200 euros par mois.

« Ces chiffres sont en perpétuelle hausse » lisait-on dans un rapport du Secours Catholique.

D’autre part, malgré la promesse du président de la République de « loger tout le monde dignement », le nombre de morts dans la rue a augmenté de 15% l’année dernière, avec 612 disparus, d’après un rapport du collectif « Les morts de la rue »

Rivieractu est une source certifiée Google News. Suivons-nous sur Twitter et sur Facebook

Diplômé de l'EDJ Nice, promotion Marc-Olivier Fogiel (journalisme, informations générales). Enquêtes et articles société chez Nice-Matin, Var-matin et Monaco-matin 2018-2019. Commentateur invité chez L'Obs de 2014 à 2016 (extrême droite, médias). Contact: clement@rivieractu.com

🔥 C’est populaire