Restons en contact !

Airbnb

Après une soirée d’Halloween meurtrière, Airbnb va davantage encadrer les fêtes non-autorisées

Publié

le

Après une soirée d'Halloween meurtrière, Airbnb veut davantage encadrer les fêtes non-autorisées
Illustration / Photo le Guide du Routard CC

La plateforme de locations de logements entre particuliers annonce qu’elle va, dans les prochaines semaines, « redoubler d’efforts pour limiter les soirées non autorisées » après que cinq personnes ont été tuées et plusieurs blessées lors d’une fête d’Halloween donnée dans une maison louée sur Airbnb.

ÉCONOMIE — C’est un drame qui secoue Airbnb.

Ce jeudi 31 octobre, une fusillade a éclaté à Orinda, près de San Francisco en Californie, pendant une une fête organisée dans une maison qui avait été louée sur Airbnb, comme le rapporte Capital.

Cinq américains ont été tués et plusieurs ont été blessés.

Plus de 100 personnes étaient présentes à cette soirée, annoncée en grande pompe sur les réseaux sociaux.

Airbnb va devoir remettre aux mairies la liste des logements loués

Le propriétaire de la maison en question a raconté au journal San Francisco Chronicle que la femme à qui il avait laissé les clés lui avait dit vouloir « faire venir douze membres de sa famille ».

« Ce qu’il s’est passé jeudi soir à Orinda, en Californie, est horrible », a écrit dans une série de tweets samedi le cofondateur et patron d’Airbnb, Brian Chesky.

« À partir d’aujourd’hui, nous allons interdire les ‘maisons se présentant comme des endroits pour faire la fête (party houses)’ et allons redoubler d’efforts pour lutter conte les fêtes non autorisées », a-t-il assuré.

« Loyers qui flambent »: Anne Hidalgo réfléchit à interdire Airbnb dans le centre de Paris

Airbnb va augmenter le « contrôle manuel » des réservations signalées comme suspectes par le système automatique de détection des risques.

La plateforme va aussi réunir une « équipe destinée à réagir rapidement en cas de problèmes de ce genre » et prendra des sanctions immédiates contre les utilisateurs qui ne respecteraient pas les nouvelles règles concernant les soirées.

Rivieractu est une source certifiée Google News. Suivons-nous sur Twitter et sur Facebook

Notre sujet, c'est vous. Mordant et malicieux, passionné mais pas naïf, engagé mais pas militant : Rivieractu est un magazine de société sur la Côte d'Azur.

Publicité
Commentez cette news

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Airbnb

« Loyers qui flambent »: Anne Hidalgo réfléchit à interdire Airbnb dans le centre de Paris

Publié

le

Rédigé par

"Loyers qui flambent": Anne Hidalgo réfléchit à interdire Airbnb dans une partie de Paris
« Il faut réguler », a martelé Anne Hidalgo. Photo d’illustration DR

A Paris comme dans de nombreuses métropoles françaises, le logement sera l’un des thèmes clé des municipales. La maire de Paris, qui n’est pas encore officiellement candidate à sa ré-élection, s’en prend à la plateforme de locations Airbnb, accusée de jouer un rôle dans la hausse des prix de l’immobilier.

« Je demande à l’Etat de laisser les maires décider » a lancé Anne Hidalgo dimanche 22 septembre dans les colonnes du Journal du dimanche. « Que le gouvernement me donne la possibilité d’agir. »

« Airbnb nous a fait perdre 26.000 logements »

La maire de Paris a développé sa pensée ce lundi matin sur France Inter : « Aujourd’hui, ces plateformes de location saisonnière sont devenues un contournement de toute la législation sur l’hôtellerie, puisque des gens achètent des immeubles entiers et louent leurs appartements à des prix imbattables, retirant du marché ces logements qui auraient pu profiter aux classes moyennes. »

« Dans le centre de Paris, nous avons perdu 26.000 logements habitables. Il faut peut-être interdire Airbnb dans ces arrondissements. » @Anne_Hidalgo #79inter CC @ArielWeilT pic.twitter.com/T0ys3ANXER

— Pierre Monquet (@PierreMonquet) September 23, 2019

« Dans le cœur de Paris, les quatre premiers arrondissements, cela nous a fait perdre 26.000 logements. Il faut réguler », a martelé Anne Hidalgo. « Il faut aller plus loin, et peut-être même, je le dis, interdire Airbnb dans un certain nombre d’arrondissements qui n’en peuvent plus. »

Lire la suite

🔥 C’est populaire