Pisa : dans l'éducation, la France toujours championne des inégalités sociales

Pisa : dans l'éducation, la France toujours championne des inégalités sociales
Depuis plusieurs années, la France reste aux côtés d'autres champions des inégalités sociales, où les résultats des élèves restent tributaires de leur milieu social. Photographe : David Aubert © ENAC 2011

La France stagne dans le classement Pisa, mais se maintient à une place correcte, au-dessus de la moyenne européenne. Enseignement plus alarmant : le niveau des meilleurs élèves a bien augmenté entre 2000 et 2018, mais celui des plus faibles a encore baissé.

SOCIÉTÉ — «Une position honorable, moyenne plus» notent les analystes de l’OCDE à propos du classement de la France dans le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa). L'âge international de référence est fixé à 15 ans.

79 pays passés à la loupe, 600.000 élèves « testés », dont 6.300 en France. Une étude très vaste, toujours très scrutée, qui est pilotée par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Christian Estrosi a inauguré à Nice une «école de la deuxième chance»: mais qu'est-ce que c'est?

La France arrive en 22e position en lecture, le domaine qui était étudié de manière approfondie pour cette édition, dont les résultats paraissent ce mardi 3 décembre.

Avec 493 points, l’Hexagone dépasse légèrement la moyenne des pays participants, et reste proche de l’Allemagne et de la Belgique.

Par rapport à 2016, la France stagne en lecture, mais aussi dans deux autres domaines étudiés, les mathématiques et les sciences.

Fort écart entre les meilleurs et les plus en difficulté

Cette stagnation française cache un tendance plus inquiétante: si le niveau des meilleurs élèves a eu tendance à augmenter entre 2000 et 2018, celui des plus faibles a baissé. Les relatifs bons résultats, en moyenne, des Français de 15 ans est sauvé par le niveau des élèves réussissant - déjà - le mieux.

Les élèves issus de milieux favorisés ont obtenu des résultats de 107 points supérieurs à ceux des élèves défavorisés en compréhension de l’écrit. La France enregistre ici l'un des écarts les plus importants. Il n'y a qu'Israël et le Luxembourg pour faire pire, avec 122 points.

«C’est un niveau très élevé d’inégalité que la France ne parvient pas à corriger», insiste l’OCDE.

Seuls 2% des élèves défavorisés arrivent à se hisser par les écoliers les plus performants en compréhension de l’écrit en France.

Depuis plusieurs années, notre pays reste bloqué aux côtés d'autres champions des inégalités sociales (la Hongrie, Israël, le Luxembourg,...) où les résultats des élèves restent tributaires de leur milieu d'origine.

Seuls 9,2% des élèves français sont très performants en lecture, un peu plus que la moyenne de l’OCDE (487 points). Ils sont également « moyens » en maths.

Dans ce classement 2018, les pays asiatiques se classent en tête une nouvelle fois: quatre provinces de Chine (Pékin, Shanghaï, Jiangsu et Zhejiang — le pays choisit les données qu'il soumet), Singapour (qui n'est pas réellement un pays mais une cité-État), Macao et Hong Kong (au statut là encore particulier).

LA SITUATION DES ENSEIGNANTS
Aux rangs des inégalités, la France se démarque toujours dans l’OCDE par des rémunérations bien plus faibles pour ses enseignants en début de carrière. Ces derniers sont souvent envoyés en premier poste dans des territoires compliqués, déjà en proie au décrochage scolaire.

En France, seuls 57% des élèves pensent que leurs profs «semblent s’intéresser à leur progrès» comme le relève Le Figaro, contre 70% en moyenne pour l’OCDE.

Plus d’un Français sur trois pense que son professeur n’apporte « jamais ou seulement parfois de l’aide supplémentaire en cours, quand les élèves en ont besoin.» A savoir : c’est dans les établissements les plus « élitistes » que ce ressenti est le plus fort.

0/Discutons de cette info

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne