Intempéries dans le Sud-Est: «Nous payons fortement l'urbanisation anarchique» reconnaît le directeur des territoires et de la mer

Intempéries dans le Sud-Est: «Nous payons fortement l'urbanisation anarchique» reconnaît le directeur des Territoires et de la mer
De septembre 2018 à septembre 2019, 35.700 autorisations de construction ont été délivrées dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur  - Photo : Photo Sdis06

Le directeur départemental des territoires et de la mer, Serge Castel, revient sur les lourdes conséquences de la bétonisation après deux week-ends d'intempéries dans le département des Alpes-Maritimes.

NICE & RÉGION — « Nous payons fortement l'urbanisation de l'après-guerre aujourd'hui » Trop de béton, tue la béton. C’est au micro de France Bleu Azur que Serge Castel reconnait que de lourdes fautes ont été commises au niveau des constructions sur le territoire azuréen pendant de trop nombreuses années. « Le département des Alpes-Maritimes s'est développé de façon anarchique.»

« À Grasse et à Cannes, nous avons interdit la constructibilité dans les secteurs à risque d’inondation » Un pas en avant certes, mais peut mieux faire. Certaines constructions doivent être « déconstruites » selon le directeur de la DDTM 06.

« Les projets de déconstructions se font sur la Brague, la vallée de Biot, nous sommes engagés à
renaturer la Brague pour que l'estuaire puisse absorber toutes les eaux qui arrivent » avant de développer : « il faut mixer le tertiaire, le logement et permettre la non-urbanisation des terres autour pour avoir de l'agriculture et des espaces naturels. »


Invité ce matin sur LCI, le maire de Nice Christian Estrosi a également appelé à « débétoniser et perméabiliser les sols.»

0/Discutons de cette info

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne