Comment la grogne gagne du terrain chez les policiers

Comment la grogne gagne du terrain chez les policiers
Le mouvement de protestation « les nuiteux dans l’action »  dénonce « les cycles horaires inadaptés, des retards de paiement, des effectifs insuffisants, le mépris ». Photo : Dylan Agbagni 

Le syndicat Unité SGP Police lance un appel aux policiers travaillant la nuit pour qu’ils ne sortent que sur « appel au 17 ». Alliance et Unsa Police ont prévu le 5 décembre des actions de 10h à 15h.

MOUVEMENTS SOCIAUX — Le syndicat Unité SGP Police appelle, depuis ce lundi 2 décembre, tous les agents travaillant de nuit « à ne sortir que sur appel au 17 », afin de protester contre leurs conditions de travail et de rémunération.

Dans un communiqué, quarante-huit heures avant la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, le syndicat explique que le mouvement a été entamé « depuis trois nuits » par les policiers du Maine-et-Loire. Il appelle l’ensemble des agents en service la nuit à faire de même, dans toute la France.


Les agents sont ainsi invités à ne faire aucune ronde, et à n’aller sur le terrain que sur appel, pour répondre aux urgences.

Le mouvement de protestation « les nuiteux dans l’action »  dénonce « les cycles horaires inadaptés, des retards de paiement, des effectifs insuffisants, le mépris ».

Comment la grogne gagne du terrain chez les policiers
Annulation des rondes de nuit, grève des PV: les policiers investis dans les protestations du 5 décembre - Photo : SouthEastern Star

Le syndicat réclame « le versement immédiat des heures de nuit non réglées, une revalorisation du montant de l’heure de nuit, la mise en place d’une indemnité forfaitaire mensuelle, la prise en compte du statut du travailleur de nuit pour le calcul des retraites et des cycles de travail en adéquation avec les attentes des collègues ».

Grève du 5 décembre : qui soutient le mouvement, qui s'y oppose ?

Deux autres syndicats de police, Alliance et Unsa Police, ont prévu le 5 décembre diverses actions de 10h à 15h, allant de la grève des PV au « zèle pour les contrôles dans les aéroports », en passant par des « fermetures symboliques » de commissariats.

Grève du 5 décembre: faut-il s'attendre à une «journée noire» à Nice?

Lundi, à l’appel du syndicat majoritaire Alliance, une centaine de CRS ont déposé brièvement casques et matraques devant la caserne de Chevilly-la-Rue (Val-de-Marne) pour réclamer le maintien de leur système de retraite.

La direction générale de la police nationale (DGPN) a rappelé aux agents, dans une communication interne, « les règles déontologiques qui s’imposent aux policiers dans l’exercice du droit de manifester en prévision de la journée du 5 décembre ».

« Ce droit ne peut s’exercer sur le temps de service, en tenue d’uniforme, en portant le brassard ou encore en utilisant des moyens de service », a notamment précisé le DGPN.

0/Discutons de cette info

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne