APPEL À TEMOIGNAGES. Niçois, vous avez été victime ou témoin d'homophobie? Racontez-nous

APPEL À TEMOIGNAGES. Niçois, vous avez été victime ou témoin d'homophobie? Racontez-nous
Depuis des années, même si l'interprétation de ces données reste délicate, la bordure méditerranéenne (Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes principalement) est l'un des foyers de ces violences en France. Photo : DR

Après une très inquiétante flambée des violences en 2012-13 pendant les débats sur l'adoption du « mariage pour tous », on assiste depuis quelques années à un regain de haine contre la communauté LGBT+ (*).

Les agressions contre les gays sont parmi les plus fréquentes. 2018 a été une « année noire » tant elles ont augmenté.

HOMOPHOBIE. Patrick Allemand à Rivieractu : «J'aurais convoqué les supporters niçois pendant l'affaire des banderoles»

Depuis des années, même si l'interprétation de ces données reste délicate, la bordure méditerranéenne (Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes principalement) est l'un des foyers de ces violences en France, d'après les différents rapports de SOS Homophobie.

De récents faits d'actualité, des agressions, des dérapages graves dans les commentaires de certains médias (que Nice-Matin, notamment, combat) et la suspension d'un match à l'Allianz après plusieurs incidents nous ont conduit à vouloir enquêter la vraie situation des hommes gays à Nice.

  • Avez-vous été vous-même victime d'homophobie ? Dans quel contexte ? Quel aide avez-vous éventuellement reçu? Était-ce « suffisant » à vos yeux?
  • Avez-vous été témoin d'actes de haine?
  • Vous êtes concerné ou non par cette thématique à titre personnel mais vous vous êtes investi dans des actions concrètes contre l'homophobie sur la Côte d'Azur?

Racontez-nous


Si nécessaire, nous vous garantissons l'anonymat de vos citations dans l'article à venir, et la confidentialité de nos échanges.

Contactez-nous via ce formulaire dédié, ou directement sur le mail de la rédaction via redaction@rivieractu.com

contact-form


(*) Notre enquête est anglée sur la haine des hommes gays, sur-représentée dans les chiffres d'agressions. Pour autant, ces données sont lacunaires, parce que beaucoup de victimes ne vont pas porter plainte. Nous avons prévu d'autres papiers développés sur le rejet des autres LGBT+ (bis, lesbiennes, trans, ...) parce que les racines de la haine sont souvent différentes — même si le rejet de l'autre fait système — et que les réponses apportées et les réalités locales diffèrent. Nous appelleront également vos témoignages pour ces enquêtes. Vous pouvez d'ores et déjà nous contacter à ce sujet par ici.

0/Discutons de cette info

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne