En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

"Je n'ai jamais violé une femme de ma vie": Luc Besson se défend sur BFMTV et pointe "des mensonges"

VIDÉO "Je n'ai jamais violé une femme de ma vie": Luc Besson se défend sur BFMTV et pointe "des mensonges"
Capture écran BFMTV/DR

Après plusieurs mois d'enquête, le parquet de Paris a classé sans suite la plainte d'une comédienne belgo-néerlandaise, Sand Van Roy, accusant Luc Besson de viols. Sur BFMTV, le réalisateur assure n'avoir "jamais menacé ni agressé" aucune femme.

"Cette affaire est un mensonge de A à Z". 

Dans une interview accordée à BFMTV (mardi 8 octobre, 21h), Luc Besson revient sur les accusations de viols dont il a été l'objet.

En février dernier, la plainte de l'actrice Sand Van Roy a été classée sans suite. En mars, cette même plaignante s'est constituée partie civile. Vendredi 4 octobre, on apprenait que la juge d’instruction Laurence Lazerges a décidé de reprendre les investigations sous forme d'une information judiciaire.

Pointant "des mensonges", le producteur et réalisateur assure qu'il "n'a pas violé cette femme". 

"J'ai commis des erreurs et j'ai fait des fautes"

"Je n'ai jamais violé une femme de ma vie. Je n'ai jamais levé ma main sur une femme. Je n'ai jamais menacé une femme", s'est-il défendu. "Je n'ai jamais contraint physiquement ou moralement une femme à quoi que ce soit. Je n'ai jamais drogué une femme."

Luc Besson explique avoir eu "une relation avec cette jeune personne, pendant deux ans". "Une relation qui était une relation affective."

"J'ai des responsabilités. J'ai commis des erreurs et j'ai fait des fautes", a-t-il ajouté. "Et j'ai aussi menti moi-même." Le réalisateur indique avoir menti à sa femme et à ses enfants, au sujet de relations avec d'autres femmes, à plusieurs reprises.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne