En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Taxe de solidarité: pourquoi et à quel point le prix de vos billets d’avion va-t-il augmenter ?

Taxe de solidarité: pourquoi et à quel point le prix de vos billets d’avion va-t-il augmenter ?
Photo : Philippe Cabaret

Les députés ont voté l'augmentation de la "taxe Chirac" sur les billets d'avions. Vos voyages coûteront plus cher dans les prochains mois.

Ce jeudi 17 octobre 2019, l'Assemblée a voté une augmentation de la "taxe de solidarité sur les billets d'avion" (TSBA), dite "taxe Chirac" comme l'a rapporté Capital.

Jamais le tourisme n'a rapporté autant d'argent sur Nice pour un mois de septembre

L’article 20 du projet de budget pour 2020 voté par les députés prévoit son augmentation dans la limite de 230 millions d’euros au bénéfice de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF).

La taxe, créée en 2005, s'additionne à celle de l'aviation civile que les firmes du secteur aérien public doivent payer.

Imposé à toutes les compagnies aériennes qui embarquent des passagers sur le territoire français, cet impôt contribuait à l'origine à aider les pays en voie de développement.

A présent, il est consacré "au financement des infrastructures de transports".

Quel coût pour le consommateur ?

La hausse des billets sera de 1,50 à 3 euros sur les vols en classe économique, et de 9 à 18 euros pour les classes affaires.

L'augmentation des tarifs ne s'appliquera pas sur les voyages entre la France et la Corse ou les collectivités d'outre-mer.

"Le gouvernement a fait le choix que le transport aérien participe aux infrastructures favorables à l'environnement, notamment le ferroviaire. On le fait dans des proportions très raisonnables", a défendu la ministre des Transports Elisabeth Borne.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne