En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

On sait combien coûtent encore Hollande et Sarkozy aux contribuables

On sait combien coûtent encore Hollande et Sarkozy aux contribuables
Photos : Cop Paris / EPP - Montage Rivieractu

Le gouvernement communique le coût annuel — plusieurs millions d'euros — des traitements accordés aux anciens présidents de la République.

ARGENT PUBLIC — Le ministère de l’Intérieur, chargé du financement et de la mise en place du dispositif de sécurité, a indiqué qu’en 2018, celle des quatre anciens chefs de l’Etat avait coûté 3,8 millions d’euros.

13.400 euros en moyenne: voici les salaires en or des patrons des opérateurs publics

Un chiffre qui inclut la prise en charge de la protection de Jacques Chirac, décédé le mois dernier.

Le rapport du ministère ne précise pas la répartition des dépenses entre François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing, mais "on sait en revanche que le montant indiqué englobe la rémunération de leurs chauffeurs" relève le magazine Capital.

6.7 millions d'euros en 2018

Ils sont ainsi employés par le service de protection du ministère de l’Intérieur (SDPL) au même titre que les agents de sécurité.

Hausse du salaire des conseillers: avec 11.000 euros par mois, certains sont mieux payés... que leurs ministres

L’achat et l’entretien de la voiture de fonction des anciens présidents relève des services de Matignon.

Ces derniers financent également l’ensemble du dispositif de soutien en matériel et en personnel des ex-présidents. Pour une facture totale estimée à 2,5 millions d'euros en 2018, avait-on appris il y a quelques mois, dans une autre réponse écrite de Matignon aux parlementaires.

Les roses à 146.000 euros du ministère de l'Intérieur

Cette somme recouvre la mise à disposition de neuf employés (7 collaborateurs permanents, 2 agents de service), pendant les cinq années qui suivent la fin du mandat.

Par la suite, le personnel est "limité" à quatre salariés.

Rémunération à vie

Le statut "d’ex" donne droit à la prise en charge par l’Etat de locaux de fonction meublés et équipés, charges et frais généraux compris.

En 2012, l'Etat contracte par exemple un bail de trois ans pour la location des bureaux parisiens de Nicolas Sarkozy. Poids pour les contribuables : 710.000 euros.

Les anciens président ont également droit à une rémunération à vie (environ 6.000 euros brut/mois), non-prise en compte dans l'estimation de 2,5 millions d'euros.

Si on cumule tout cela, en 2018, les anciens présidents ont coûté environ 6,7 millions d’euros à l’Etat.

Des économies ont été réalisées ces dernières années sur les dépenses de “protection”. Dans son rapport, la Cour des comptes les estimait à 7,1 millions d’euros ces dernières années, contre 3,8 millions d’euros en 2018.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne