En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Municipales 2020 : À Nice, les écolos enterrent les espoirs d'union de la gauche

Municipales 2020 : À Nice, les écolos enterrent les espoirs d'union du PS
Promenade du Paillon, illustration. Photo : Stéphane Lak

Les groupes locaux d’Europe Ecologie - Les Verts (EE-LV) se sont retrouvés ce samedi 19 octobre à Cagnes-sur-Mer en assemblée départementale. À moins de cinq mois de l’élection municipale, le parti a choisi de ne pas faire liste commune avec le PS à Nice, mettant fin à l'espoir d'un grand rassemblement à gauche.

"Le PS des Alpes-Maritimes prend acte de la décision d'EE-LV de conduire une liste autonome à Nice". Samedi, le communiqué envoyé aux rédactions est lapidaire. "Après avoir consacré du temps au dialogue, le PS relance donc son processus d'investiture".

Les planètes s'étaient pourtant alignées pour un rassemblement depuis plusieurs semaines.

Le secrétaire fédéral du PS 06, Xavier Garcia, avait remis en cause à la fin de l'été "au nom de l'union de la gauche" la légitimité naturelle du conseiller municipal PS Patrick Allemand à l'investiture pour la municipale niçoise.

La parti socialiste avait alors multiplié les signes d'ouverture aux autres partis de gauche. La semaine dernière, un sondage publié dans Nice-Matin soulignait sans surprise que seule une union de ces formations permettrait de peser face aux poids lourds de la droite Christian Estrosi et Eric Ciotti (s'il se présentait), et au Rassemblement national.

Sondage municipales à Nice : Christian Estrosi très haut, Éric Ciotti distancé, la gauche solide

Le parti de Yannick Jadot aura finalement choisi l’Alliance écologiste indépendante de Jean-Marc Governatori, candidat déjà déclaré, pour conduire "une liste 100% écologiste ne penchant surtout pas à gauche".

S'en est donc fini, en tous cas d'apparence, pour les dissensions entre MM. Xavier et Allemand : après cette déconvenue, l'un a rallié l'autre.

Un vote des militants devrait intervenir début novembre pour savoir qui à gauche mènera une liste qui ne part pas très avantagée dans la course à la mairie.

INTERVIEW. Fouzia Ayoub (PS): «À Nice, on s'attaque trop souvent aux pauvres plutôt qu'à la pauvreté»

On ne sait pas encore ce que va décider le Parti radical de gauche (PRG) de Patrick Mottard, mais ses désaccords avec Patrick Allemand rendent relativement improbable un rassemblement.

«Je ne suis pas mort !»: Patrick Allemand (PS) répond sèchement à un article sur ses relations avec Xavier Garcia

La nouvelle fait donc office de douche froide pour le PS 06, qui aura tout de même enfin l'occasion en début de mois prochain d'être fixé sur le nom de son champion pour la (difficile) campagne qui s'ouvre.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne