En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Marseille nouveau port d'accueil pour les migrants? La métropole craint l'extrême-droite

Une militante PS interrogée dans le papier reconnaît que "éthiquement et moralement, on ne peut dire que oui". Photo DR

Un centre d'accueil pour les migrants pourrait être ouvert à Marseille pour mieux accueillir les naufragés en mer Méditerranée. Une initiative visiblement mal accueillie par les politiques locaux.

SOCIÉTÉ — "A six mois des municipales, le gouvernement est en train de donner les clés de la mairie à l'extrême-droite" souffle dans Le Figaro du jour Martine Vassal, présidente LR de la Métropole et candidate à la succession de Jean-Claude Gaudin.

Fin septembre, quatre pays (France, Allemagne, Italie, Malte) ont signé un préaccord en vue de la création d’un mécanisme de répartition automatique des demandeurs d’asile et migrants débarqués à Malte ou en Italie.

272 millions de migrants dans le monde selon l'ONU: 3 questions pour bien comprendre

Ce mécanisme devrait être étendu à d’autres Etats membres afin de mieux accueillir les naufragés secourus dans la Méditerranée. Le texte sera soumis pour approbation à l'ensemble des pays de l'Union européenne lors d'un conseil européen au Luxembourg le 8 octobre prochain. Il prévoit notamment la création d'un centre d'accueil à à Marseille, contrairement à ce qui avait été prévu dans un premier temps.

"Une perspective qui fait l'unanimité contre elle dans la classe politique de la Cite phocéenne" note le quotidien de droite.

Une militante PS interrogée dans le papier reconnaît que "éthiquement et moralement, on ne peut dire que oui" mais que "politiquement, c'est impossible à assumer"

Du pain béni pour l'extrême droite marseillaise. Stéphane Ravier (RN) : "c'est une pure provocation dans une ville qui compte 28% de sa population sous le seuil de pauvreté et ne trouve pas de logements pour les Français qui y ont droit"

"Bal des hypocrites": Le sommet européen sur les migrations aboutit à une base d'accord vide et décevante

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne