En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Guerre contre Christian Estrosi : marche arrière toute pour Éric Ciotti

Guerre contre Christian Estrosi : marche arrière toute pour Éric Ciotti
Avant le sondage, Eric Ciotti ne trouvait pourtant pas grand chose à dire de positif à dire sur le bilan du maire sortant / Photo C.E./LR

"Chacun doit avoir un esprit de responsabilité", a expliqué le député, refroidi par un sondage très inquiétant. Il devrait annoncer sa "non-candidature" dans les jours à venir.

POLITIQUE — Le vent aura tourné en à peine quelques semaines. Depuis 2017, Christian Estrosi et son ancien protégé Éric Ciotti mènent un combat affiché pour décrocher la mairie en 2020.

Un récent sondage commandé par Nice-Matin a pourtant dévoilé le scénario d'une élection jouée d'avance. Si le député LR arriverait en deuxième position avec 24% des intentions de vote, il resterait très loin derrière le maire sortant, donné en tête avec 38%... Un retard semble-t-il irrattrapable.

Sondage municipales à Nice : Christian Estrosi très haut, Éric Ciotti distancé, la gauche solide

Depuis, la marche arrière a été enclenchée. Après quelques jours de no comment, ce jeudi matin sur RTL la voie d'un renoncement a été ouverte.

"J’ai rencontré Christian Estrosi, avec la volonté de Christian Jacob, de François Baroin, d’unité et de rassemblement. J’entends cette exigence de notre famille politique. J’entends aussi les messages des Niçois", a dévoilé Eric Ciotti.

Municipales à Nice: Macron retarde son soutien à Estrosi «pour ne pas aider Ciotti»

Après l’avoir violemment critiqué depuis deux ans, le "monsieur sécurité" des Républicains a ensuite salué le maire de Nice, qui aurait écouté ses remontrances: "On a eu des différends idéologiques. J’ai l’impression qu’il clarifie sa position dans notre famille politique aujourd’hui. On a eu des différences sur la fiscalité. J’ai vu qu’il en a tenu compte."

«Éric Ciotti ne sera pas candidat»: À droite, Estrosi largement conforté

Avant le sondage, Eric Ciotti ne trouvait pourtant pas grand chose à dire de positif sur le bilan du maire sortant... Sur BFMTV, le 10 octobre dernier : "Nice a subi une augmentation massive de la fiscalité, c’est une ville qui souffre de la montée de l’insécurité, du communautarisme" lâchait-il avec verve.

Le député LR des Alpes-Maritimes donnera sa décision finale sur les municipales "dans les jours qui viennent". "Chacun doit avoir un esprit de responsabilité. Je préside la Commission nationale d’investiture et c’est dans cet esprit, aussi, que je prendrai ma décision pour Nice", a-t-il affirmé.

Au siège des Républicains, à Paris, on ne croit plus à une candidature d'Éric Ciotti.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne