En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

VIDÉO Cannabis : le président LR de la Région Sud "ouvert au débat sur la légalisation"

VIDÉO Cannabis : le président LR de la Région Sud "ouvert au débat sur la légalisation"
"C'est un vrai débat, j'ai beaucoup évolué sur la question" témoigne Renaud Muselier sur franceinfo. Capture écran, montage Rivieractu

Une position singulière. À rebours de sa famille politique, sur une ligne conservatrice depuis des années, Renaud Muselier s'est dit "ouvert au débat" de la légalisation du cannabis jeudi 26 septembtre sur France Info.

"On n'est pas nombreux à droite à dire ça mais on n'y est pas nombreux non plus à être médecin et à avoir grandi dans une cité phocéenne gangrenée par ces trafics."

Invité sur France Info notamment pour s'exprimer par le plan de lutte contre le trafic de drogue présenté par le gouvernement, Renaud Muselier, le président LR de la Région Sud, a fait valoir son expérience sur le terrain pour se dire "ouvert au débat" sur la légalisation du cannabis.

"Pervertie": Renaud Muselier critique à son tour l'AME, mais reste plus modéré que Ciotti et Estrosi

"Sur la vente par l'Etat, on peut débattre. Il faut avancer en ce sens" a-t-il défendu. "Il ne faut pas vendre n'importe quoi, n'importe comment, n'importe où. Mais aujourd'hui, ceux qui consomment ont le droit et ceux qui vendent n'ont pas le droit le faire."

"J'ai évolué"

"C'est un vrai débat, j'ai beaucoup évolué sur la question" a-t-il encore développé, souhaitant rester prudent sur l'accès des plus jeunes à ces substances : "Le haschich avant l'adolescence, ça a des conséquences dramatiques sur le plan psychiatrique. Quand on voit la merde que certains vendent, ça atteint des cerveaux."

"C'est une lutte difficile, il ne faut jamais arrêter de soutenir les forces de l'ordre" poursuit sur la radio publique le président de la Région. "Il faut en place des travaux dans les cités dont l'organisation structurelle fabrique en son sein quelque chose contre lequel on ne peut pas lutter"

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne