En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

"Bal des hypocrites": Le sommet européen sur les migrations aboutit à une base d'accord vide et décevante

"Bal des hypocrites": Le sommet européen sur les migrations aboutit à une base d'accord vide et décevante
L’Italie n'a pas réussit à obtenir que le nombre de ports d’accueil soit élargi. Photo d'illustration DR

A peu près rien ne s'est réellement décidé à l'issue d'un mini-sommet européen organisé lundi 23 septembre à Malte. L'Italie n'obtient pas significativement plus d'aide pour gérer les flux migratoires. Un sommet pour rien ?

Hier se tenait à Malte un mini-sommet réunissant les ministres de l’Intérieur français, italien, maltais et allemand. Objectif : "progresser dans la mise en place d’un processus de répartition automatique des migrants", en attendant une réelle réforme du processus de Dublin (celui qui définit le traitement des demandes d’asile au pays d’arrivée).

L’Italie n'a pas réussi à obtenir que le nombre de ports d’accueil soit élargi.

Re-non pour sa demande sur le traitement des dossiers, qui resteront gérés par le pays d'arrivée et pas par celui de l'accueil en lui-même (l'essentiel de l'administratif reste donc sur les bras de l'Italie). Pendant cette phase, le pays opère une sélection entre les migrants éligibles à l'asile politique et ceux qui sont considérés comme des "migrants économiques".

La base d’accord obtenue hier n'est pas brillante, elle n'a d'ailleurs pas été expliquée très précisément à l'issue du sommet. Le quotidien La Marseillaise (édition papier du 24 septembre) parle même de "bal des hypocrites" et de "principes de solidarité à géométrie variable".

Cette base sera soumise à l’approbation des ministres de l’Intérieur lors d’un conseil des ministres européens, le 8 octobre prochain. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, devrait s'y opposer.

EDIT : L'accord prévoit bien la création d'un centre d'accueil à Marseille, contrairement à ce qui a été retranscrit dans la presse dans un premier temps.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne