En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

PMA: "Cette loi mettrait fin à des discriminations" se réjouit une maman azuréenne

En France, près de 25.000 enfants naissent chaque année d'une procréation médicalement assistée.
En France, près de 25.000 enfants naissent chaque année d'une procréation médicalement assistée. Montage Rivieractu

"J'assume d'avoir été hors-la-loi", c'est le titre du témoignage fort d'une maman azuréenne sur l'antenne de France Bleu Azur.

Magalie, une Azuréenne de 40 ans, s'est rendu en Espagne par deux fois pour des PMA (procréations médicalement assistées) avec sa compagne.

Les gynécos se sentaient "hors-la-loi"

"C'est compliqué d'aller dans un autre pays pour faire ça, ça coûte de l'argent, beaucoup de temps, il faut y aller plusieurs fois si ça ne marche pas..." témoigne-t-elle.

La nouvelle loi facilitera les choses : "On sera enfin suivies par des médecins. C'était difficile jusqu'à maintenant de trouver un gynécologue qui voulait bien nous suivre, ils se sentaient un peu hors-la-loi en s'occupant de nous..."

"Ce sera plus pratique et gratuit, ça faisait un peu discriminatoire pour certaines personnes qui n'avaient pas les moyens d'aller en Espagne, ou en Belgique" défend encore Magalie, dans un enregistrement de France Bleu que Rivieractu vous propose d'écouter ici.

La nouvelle loi, dévoilée ce mardi à l'Assemblée nationale, permettrait à toutes les femmes d'accéder à la PMA.

Actuellement, seuls les couples hétérosexuels infertiles ou porteurs d’une maladie génétique grave peuvent y avoir accès.

En France, près de 25.000 enfants naissent chaque année d'une procréation médicalement assistée.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne