En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Sans aucune chance de réussite, les démocrates lancent une procédure de destitution contre Donald Trump

Photo : NASA

La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a annoncé hier mardi 24 septembre la première étape d’une procédure de destitution visant Donald Trump.

Tout part d'une conversation controversée du président américain avec le président ukrainien. “Les actes du président jusqu’à ce jour ont violé la Constitution”, accusent les démocrates. "Aujourd’hui, la Chambre des représentants ouvre une enquête officielle en vue d’une procédure de destitution", ont-ils annoncé.

De son côté, Donald Trump a promis qu’il allait publier l’enregistrement audio de cet entretien, au centre de toutes les questions. Il est accusé d'avoir fait pression sur son homologue pour obtenir des informations sur le fils de Joe Biden, l'un des candidats aux primaires démocrates, favori pour battre Trump en 2020.

"Une chasse aux sorcières de caniveau"

"J’ai autorisé la publication demain de la transcription intégrale, entièrement déclassée et non modifiée de ma conversation téléphonique avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky”, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux avant de poursuivre: “vous verrez que c’était un appel très amical et tout a fait approprié.”

Fidèle à son langage habituel, il a de nouveau accusé les démocrates de lancer une “chasse aux sorcières de caniveau”.

La procédure de destitution (impeachment), très impopulaire, ne devrait pas aboutir : Donald Trump sera très probablement acquitté par le Sénat, à majorité républicaine.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne