En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Le rappeur niçois Kaotik 747 maintient ses accusations de "boycott" contre Skyrock

La "radio numéro 1 du rap" en France, manifestement pas très fan de Kaotik 747 a choisi de ne pas passer son disque.
La "radio numéro 1 du rap" en France, manifestement pas très fan de Kaotik 747 a choisi de ne pas passer son disque. Visuel: Skyrock

La "radio numéro 1 du rap" en France, manifestement pas très fan de Kaotik 747, a choisi de ne pas passer son disque. Le rappeur niçois, "défenseur des forces de l'ordre", persiste à s'estimer bâillonné.

MÉDIAS — Le "clash" continue. Skyrock avait déjà répondu assez sèchement à Kaotik 747 auprès de Nice-Matin le 26 septembre : "cette mise en cause n’a pas de sens. Skyrock a fait un choix relatif à sa seule appréciation artistique du morceau. L’interpréter autrement est inacceptable."

Quelques jours plus tôt, le rappeur niçois avait accusé les médias rap de le mettre de côté parce qu’il défend les policiers. Les titres généralistes — Le Parisien, Le Figaro, Nice-Matin — avaient quant à eux plutôt réservé un bon accueil à cette initiative.

Le syndicat Alliance police nationale avait même saisi Skyrock, l'accusant de "pratiquer une liberté d’expression à deux vitesses".

"Comment peut-on prendre la police et les pompiers en otage pour tenter de vendre sa musique?" a répondu la radio.

Le conflit ne devrait pas s'arrêter là.

Demain, mardi 1er octobre, Kaotik 747 sera l'invité de Sud radio pour des "explications sur le boycott de Skyrock".

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne