En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

"Hécatombe": non-casqués en moto, des dizaines de jeunes Français meurent chaque année sur les routes

Les 18-34 ans figurent parmi les motocyclistes tués non casqués les plus touchés, avec 66 tués, soit 61% des décès.
Les 18-34 ans figurent parmi les motocyclistes tués non casqués les plus touchés, avec 66 tués, soit 61% des décès. Photo d'illustration DR

Un rapport de l'Observatoire national interministériel de sécurité routière dénonce le non-port du casque en deux roues, qui aggrave le nombre de morts sur les routes, notamment chez les jeunes adultes.

Ce phénomène "fait des hécatombes chez les plus jeunes", note l'ONISR. "La classe d’âge la plus touchée parmi les cyclomotoristes tués non casqués est celle des 15-24 ans" avec 32 tués en 2018, soit 44% des morts.

Les 18-34 ans figurent parmi les motocyclistes tués non casqués les plus touchés, avec 66 tués, soit 61% des décès.

Le rapport précise aussi qu'en Outre-mer, 40 % des usagers de deux roues motorisés tués ne portaient pas de casque, contre seulement 11 % en métropole. Le nombre de morts a tendance à baisser en France métropolitaine (- 5,8 %), mais il augmente de 1,7% Outre-mer.

En 2018, 627 motocyclistes et 133 cyclomotoristes (127 conducteurs et 6 passagers) sont morts sur les routes. Un chiffre en baisse de 6,3 % par rapport à 2017 et de - 10,9 % par rapport à 2010.

"En moyenne par an entre 2013 et 2017, le non-port du casque concerne 22 motocyclistes tués, dont 2 passagers". Durant de cette période, 180 usagers de deux-roues motorisés (72 cyclomotoristes et 108 motards) n'étaient pas casqués, soit 11% et 4% des tués.

Obligatoire depuis 1973, le port du casque a largement contribué à sauver des vies sur les routes.

Depuis qu'on est tous obligés d'en porter un, le nombre de tués a été divisé par cinq.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne