En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Une porte-parole de la mairie de Nice fait une bourde sur Twitter, indignations disproportionnées sur le réseau

"De gros connards on leur a expliqué en plus" a ainsi tweeté Elodie Ching. Montage Rivieractu

La responsable de la communication de la Ville a insulté un collectif de cyclistes niçois, semble-t-il par inadvertance, sur Twitter. Concert de réactions outrées sur Twitter, souvent exagérées.

C'est typiquement un évènement dont on n'aurait pas parlé s'il n'était pas devenu à ce point viral, à l'échelle de Nice.

Ce mercredi 25 septembre, Elodie Ching, responsable presse de la Ville a fait une gaffe sur Twitter. A propos d'un papier de Nice-Matin où des usagers du collectif Nice à Vélo se plaignaient de certaines pistes cyclables, elle a ainsi tweeté : "De gros connards on leur a expliqué en plus".

Le court message, qui ne devait pas être public mais être une communication privée à la base, est resté quelques minutes à la vue de tous, avant que la porte-parole ne le supprime. Assez de temps pour que le tweet soit capturé puis re-publié.

En réaction, des centaines de tweets ont été postés en quelques heures (dont pas mal d'insultes, qu'on ne relaiera pas ici).


Alors, oui il est un peu surprenant qu'une responsable de la comm' commette une telle boulette sur les réseaux sociaux et on peut regretter les mots employés... mais on fait tous des erreurs, d'autant plus sur Twitter, où les réactions rapides sont reines.

Les indignations gratuites aussi, au risque de décrédibiliser son propos en criant au scandale et à la polémique à la première gaffe.

"Tracé aberrant, pas de dialogue": les Niçois pas emballés par certaines pistes cyclables

Ceux qui demandent des réactions politiques (!)


Les tweets avec beaucoup de classe dedans




Les éditos politiques de derrière les fagots


Ceux qui sont restés drôles




0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne