En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

Aide médicale pour les étrangers: ce qu'en pensent vraiment Christian Estrosi et Éric Ciotti

Aide médicale pour les étrangers: ce qu'en pensent vraiment Christian Estrosi et Éric Ciotti

Les deux rivaux de la Côte d'Azur ont-ils, sur l'aide médicale d'État (AME) aussi, des positions diamétralement opposées? Pas si sûr. On a comparé.

Christian Estrosi parle de "70% d'abus"

Mardi 24 septembre sur Europe 1 (vidéo ci-dessous), Christian Estrosi s'est dit favorable à la suppression de l'Aide médicale d'État "sauf pour des causes humanitaires majeures".

VIDÉO Christian Estrosi: "La PMA est une justice que l'on doit aux femmes"

Le maire de Nice a ainsi avancé le chiffre d'"au moins 70% d'abus" en la matière.

"Je suis le président du conseil de surveillance de l'hôpital public, j'ai quand même des informations et un regard sur ce qui se passe", a-t-il développé pour justifier l'origine de ce chiffre.

"Quand on voit que ce sont des populations étrangères qui viennent pour des soins tout à fait ordinaires qui pourraient être pratiqués chez eux sur le dos des contribuables français, ce n'est plus possible", défend-il.

... et Eric Ciotti de "pompe aspirante de l’immigration illégale"

"L’AME n’est rien d’autre qu’un système de soins pour clandestins" qui "constitue un appel d’air évident auquel il faut mettre fin" d'après le député LR des Alpes-Maritimes dans Valeurs actuelles en janvier dernier, qui la considère comme une "pompe aspirante de l’immigration illégale". 

Eric Ciotti demande, a minima, "un contrôle plus strict de l’AME"


"Trahison", nouvelles alliances: la gauche niçoise se divise pour éviter une nouvelle veste électorale

Pour Emmanuel Macron, qui s'est exprimé sur la question ce mercredi 25 septembre, supprimer l’Aide médicale d’État serait “ridicule”, même s’il reconnait des “excès”.

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne