En continu

[getBreaking results="3" label="recent"]

"À Nice, on cache les pauvres, les SDF,...": Voici l'appel national à la mobilisation des "gilets jaunes" samedi

"Nous ne voulons plus être les esclaves de ce système"
"Nous ne voulons plus être les esclaves de ce système" Capture écran grp Facebook / Montage RivieractuLes "gilets jaunes" se sont donné rendez-vous samedi place Masséna, près d'un an après le premier rassemblement du mouvement.

Les "gilets jaunes" appellent à une grande manifestation à Nice samedi, dès 10 heures, cette fois au coeur de Nice, place Masséna. 

L'appel, national, a pour mots d'ordre "toutes les couleurs. Pour la démocratie. Pour sauver notre planète. Pour éradiquer la misère. Pour la dignité de tous."

"À Nice, on cache les pauvres, les SDF,...": Voici l'appel national à la mobilisation des "gilets jaunes" samedi
"Pour la démocratie. Pour sauver notre planète. Pour éradiquer la misère. Pour la dignité de tous" Photo : Facebook du groupe, droits inconnus

Les "gilets" dénoncent ainsi "l’agonie des hôpitaux, les restrictions budgétaires inhumaines. Les politiques répressives et les choix liberticides" et "une grande braderie gouvernementale": "Nos services publics, nos routes, nos autoroutes, nos aéroports qui sont le fruit de notre travail."

"Nous ne voulons plus être les esclaves de ce système"

Dans un texte publié sur Facebook, ils pointent du doigt "l’élite (qui) se moque de nous, nous maltraite, nous blesse, nous juge, nous condamne. Ils continuent à gouverner sans nous, contre la majorité des citoyens."

Avec une pique renouvelée contre les journalistes : "Nos revendications, les médias chiens de garde de l’élite, n’en parlent toujours pas".

"Nous ne voulons plus être les esclaves de ce système, qui nous rend abrutis devant nos écrans, nous faisant oublier le sens même des mots liberté, égalité, fraternité" ajoute le texte en question, que Rivieractu.com vous propose de découvrir par vous-même ci-dessous.



breve

0/DISCUTONS DE CETTE INFO

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont évidemment pas leur place dans cet espace de débat(s). Tout contenu contraire à la loi peut donner suite à des poursuites pénales. Rivieractu.com se réserve le droit de suspendre les utilisateurs enfreignant ces règles.

Plus récente Plus ancienne